Histoire

Nous, Phine VERHOEF (60 ans) et Dolf JANSSEN (62), sommes partis pour l'Alto Alentejo Portugal en 2003. En 2001 Nous avons acheté Quinta do Pomarinho, notre domaine de 25 hectares. L'ancien propriétaire de la quinta au Portugal avait des chambres à louer et un petit camping.

Geschiedenis van Quinta do Pomarinho Alentejo Portugal

Semer avant de recueillir (Dolf)

"Pendant notre congé sabbatique en 1978, Phine et moi sommes partis pour le Portugal pour travailler chez une ferme coopérative en Alentejo. C'est alors que la graine a été plantée, pendant la période mouvementée de la Révolution Oeillets.

Pendant notre orientation de 3 mois en 1999, nous avons découvert Pomarinho. Nous avons passé notre séjour dans la Casa Antiga, l'actuelle Maison des Amis de la Nature. Nous nous y sentions très à l'aise et nous nous sommes très bien entendus avec l'ancien propriétaire. Un peu plus tard, il se réjouissait en nous transmettant la quinta parce qu'il s'attendait à ce que nous soyons de "bons parents de famille" pour le domaine. 

A cela s'ajoute que les Portugais sont des gens très sympathiques et qu'il y a du calme et de l'espace. Je suis un pionnier: de 14 à 20 ans j'ai travaillé sur un camping et je m'adapte très rapidement à de nouvelles situations. Soyons francs: je ne suis pas le type d'être à la retraite et de me contenter avec un bon livre et une canne à pêche.

Pour moi c'est: à prendre ou à laisser! J'ai fait faillite plusieurs fois et je suis convaincu que trouver une équilibre dans la vie à Pomarinho sera pafois un défi. Je tente le coup!"

Réfléchir pour un petit moment et ensuite agir (Phine)

"En 1999, Dolf avait le désir de partir au Portugal pendant 3 mois. Nous avons parcouru le pays, nous avons découvert de belles régions et nous avons rencontré des personnes qui vivaient au Portugal ou qui voulaient y vivre.

Nous connaissions déjà un peu le Portugal de la période que nous y avons travaillé sur une ferme coopérative en 1978. Pendant cette période-là, nous avons rencontré une famille portguaise. Alors, c'était en Évora, une région qui se trouve à 1,5h de la quinta. Bien que minimalement, nous sommes toujours restés en contacte. La période au Portugal a été très spéciale pour nous. Jamais avions-nous pensé y retourner avec les enfants. Nous passions toujours nos vacances en France: plus proche et des températures agréables.

En 1999 nous avons visité la famille portugaise. A cause de la pluie, nous avons choisi de changer notre emplacement de camping pour une chambre. Nous avons trouvé Pomarinho dans un guide. La description était extraordinaire. Et c'était ainsi!

Les personnes que nous avons recontrées là-bas étaient intéressantes et extraordinaires: des Hollandais qui voyageaient avec un âne, une Allemande qui désirait également s'installer dans le coin, le propriétaire allemand qui parlait toutes les langues et qui avait travaillé en Afrique. Nous avons beaucoup discuté, nous avons mangé ensemble et nous nous sommes invités. Nous avons adoré les environs extraordinaires et calmes en pleine nature. Des environs où l'on trouve de l'histoire, des anciennes villes fortifiées près de l'Espagne: des lieux idéaux pour faire de la randonnée. Et n'oublions pas Pomarinho: le domaine était en vente. Il y avait des chambres à louer et une aire de camping, un potager, quelques animaux. L'endroit était primitif, mais unique! 

Après un petit moment de réflection, nous avons décidé de l'acheter! Nous sommes toujours très heureux au Portugal!"

Contretemps au début

En août 2003, un grand incendie réduit en cendres presque tout le domaine. Un vrai contretemps, mais également l'opportunité de faire table rase. Cela a été une période bouleversante. Nous sommes toujours très reconnaissants pour l'aide que nous avons reçue pendant la reconstruction. 

En 2004, une partie des oliviers brûlés a été remplacée par des oliviers de 200 ans. Un camion surbaissé les a transportés du Sud. En 2005 il n'y avait presque plus de traces de l'incendie, nous avions terminé la construction des sanitaires et nous étions (à peu près) prêts à démarrer l'entrerpise. Un radiesthésiste  a trouvé deux endroits où il y aurait de l'eau. Et c'était vrai. Nous avons fait creuser deux trous de 80 mètres dans le granite.

L'histoire continue

D'abord, nous avons demandé une autorisation pour Casa de hospedes (la location des chambres), et, après une énorme administration paperassière, nous avons réussi à l'obtenir. Après nous avons demandé une autorisation pour le Campismo Rural, ce qui a pris beaucoup de temps et d'effort. Ensuite, nous avons voulu obtenir les panneaux officiels pour camping au bord de la route N246.

Nous aimons la nature et puisque nous avons perdu de nombreux arbres à cause de l'incendie, nous avons planté quatre hectares de chênes-lièges en 2008. Dans 18 ans nous espérons avoir la première récolte.

Nous disposons d'une huitaine de capteurs solaires rotatifs qui produisent l'électricité pour notre maison, nos ateliers et une partie du camping. Neuf autres capteurs solaires fournissent les appartements, le camping et la Maison des Amis de la Nature de l'eau chaude et d'une partie du chauffage.

Puisque le nombre de visiteurs augmente, l'électricité solaire ne suffit pas. Après une lutte bureaucratique, Quinta do Pomarinho a été raccordée au réseau électrique à l'aide d'une subvention du ministère de l'agriculture.

Entre-temps, la piscine a été renovée et grâce à l'aide de nombreuses personnes, les anciens étables ont été convertis en appartements: Tijmen et Merijn. Récemment, nous avons remis en état la Maison des Amis de la Nature. Grâce à la reconnaissance de Nature Friends International (N.F.I.), nous avons la première 'Casa Amigos da Natureza' au Portugal.

Visiteurs

Nos visiteurs viennent des quatre coins du monde. Grâce à l'ambiance, l'endroit et tout ce qu'offre la région, le nombre de visiteurs qui reviennent augmente. Il y en a qui disent qu'ils ressentent du 'mal du pays' et qu'ils veulent le calme intérieur de Pomarinho.

Puisque nous sommes ouverts à l'année, l'endroit est idéal pour passer l'hiver au Portugal. Les visiteurs restent 2 à 6 mois au camping ou dans un des appartements. Il y en a qui sont revenus pour troisième ou même pour quatrième fois.

Paradis de randonnée

Notre objectif était que Pomarinho devienne le centre de randonnée de l'Alto Alentejo. Nous avons voulu offrir un lieu de rencontre pour des visiteurs de tous les pays tout en tenant compte de l'environnement. Nous réussissons de plus en plus à obtenir ce but. Chaque année, nous organisons cinq séjours de randonnée pédestre accompagnée. Nous accueillons également des randonneurs individuels. Les randonnées que nous proposons sont très diverses et il y a des circuits pédestres pour tous les goûts. Vous trouverez plus de 25 circuits pédestres dans le parc naturel de Serra de São Mamede et dans ses environs.

Avenir

La route d'accès à Pomarinho et l'infrastructure sur le domaine ont été revêtues en 2010. Actuellement nous attendons le permis de construire pour un nouvel atelier. Nous nous ennuyons pas du tout! Aussi grâce au nombre augmentant de visteurs. Même après 7 ans, nous n'avons jamais regretté cette aventure. Souvent, on nous demande "Est-ce que les Pays-Bas vous manquent?": Ben.....non.

Formulaire de contact

Il est obligatoire de remplir les champs marqués d'un *.



Envoyer

Autres hébergements
Dans Facebook

Facebook

  • NFI

Abonnez-vous à notre vacances bulletin d'info:

Quinta do Pomarinho   |   7320-421 Castelo de Vide   |   Portugal   |   (00351) 965 755 341   |   info@pomarinho.com